Choisissez votre région

Livre blanc: Comment travailler confortablement sur tablette?

 
Télécharger en tant que PDF Introduction
La tablette a dépassé sa phase de gadget. L’utilisation professionnelle de la tablette ordinateur effectue une percée dans le monde entier. De plus en plus d’organisations prennent conscience des atouts de cet appareil ingénieux pour leurs employés. Conséquence : la tablette et le iPad sont utilisés de manière plus intensive. Nombreux sont les employés pour qui la tablette n’est pas seulement pratique à emporter lors de réunions ou pour prendre connaissance de rapports mais aussi pour rédiger autrement dit taper des courriels assez longs voire même des rapports. Le problème : sur le plan ergonomique, les tablettes ne conviennent pas du tout à ce genre d’activités. Mais l’apport d’accessoires adaptés permet de prévenir les douleurs corporelles engendrées par une utilisation inadéquate et par conséquent inconfortable de la tablette.

Ce livre blanc est un préambule du travail sur tablette sain et intelligent. Le chapitre 1 explique pourquoi la tablette n’est pas conçue pour une utilisation (professionnelle) de longue durée. Le chapitre 2 s’intéresse à la législation et aux normes existantes ayant trait à l’utilisation intensive de la tablette. Le chapitre 3 traite des effets de l’utilisation de la tablette sur la santé et les performances des utilisateurs. Enfin, le livre blanc propose un guide de sélection pratique pour choisir les accessoires les mieux adaptés en fonction de l’utilisation spécifique de la tablette.

Pourquoi l’utilisation d’une tabletten’est pas (toujours) saine ?
L’utilisation professionnelle de la tablette ne se cantonne bien souvent pas au visionnement de vidéos ou à la recherche sur internet. Les activités consistant à répondre aux mails et rédiger des textes sont plutôt comparables à celles effectuées sur ordinateur. Et comme cela s’applique également à l’ordinateur portable : le travail prolongé à partir d’une tablette ne peut être qualifié de sain et de confortable que si et seulement s’il est accompagné d’accessoires adaptés.

Comme l’illustre le schéma ci-dessous, le fait de poser la tablette à plat sur la table implique de manière quasi automatique le besoin de pencher la tête vers l’avant ce qui se traduit par une tension supplémentaire au niveau des cervicales et des épaules. Ce n’est seulement qu’à partir du moment où l’écran est positionné en hauteur, qu’une position saine est créée. Le fait de taper de manière prolongée sur un écran tactile conduit par ailleurs à une augmentation de la tension musculaire au niveau des épaules et du cou. Notamment en soulevant les bras pendant l’exercice de frappe ou de pointage avec la souris. Par ailleurs, le feedback tactile et auditif est à peine ressenti en rédigeant un texte sur tablette. L’utilisation d’un clavier externe permet d’obtenir le feedback correct et une meilleure position pour un accroissement de votre confort et de votre productivité.


Que préconise la législation européenne ?
L’article 5.1 de la loi portant sur les conditions de travail des Pays-Bas reprend un certain nombre de critères concrets auxquels se doit de répondre le poste de travail pour effectuer un travail informatique. Ces exigences légales se réfèrent à la Directive 90/270/CEE laquelle s’est traduite en loi nationale dans chacun des pays.

Ecran
Selon les normes, l’écran doit être séparé du clavier ce qui n’est pas le cas pour la tablette dont l’écran fait également office de clavier et de souris (écran tactile). Par conséquent, une tablette ‘sans plus’ ne répond pas aux critères établis d’un poste de travail sain pour le travail informatique. La tablette et le clavier compact ne représente pas un poste de travail à part entière, en effet, la fonction souris est intégrée à l’écran. Nombreuses sont les tablettes qui n’ont pas de moteur souris rendant impossible le raccordement d’une souris.

Clavier

Le “clavier” intégré dans l’écran tactile de la tablette par lui-même ne répond pas aux normes établies par la norme ISO 9241- 410, entre autres du fait que les touches ne fournissent pas ou fournissent mal le feedback tactile et auditif, autrement dit : il n’y a aucune sensation de pression inverse par ailleurs inaudible en appuyant sur les touches. Et même les micro-claviers séparés des étuis tablettes souvent utilisés avec une tablette ne répondent pas à l’exigence de distance minimale de 19 mm des touches. Selon la norme ISO, ces micro-claviers ne sont de ce fait adaptés qu’aux personnes ayant de petites mains et pour une utilisation de courte durée.

Conséquences sur la sant
De nombreuses études ont permis de démontrer que la tension exercée au niveau du cou et des épaules est plus importante en travaillant à partir d’une tablette. Voici trois façons de réduire cette tension supplémentaire.foute en goede houding bij werken tablet
  1. Positionner la tablette plus haut et sous un angle de manière à améliorer la position du cou et l’angle de vision. Une étude récente de Young et al (2012) permet notamment de conclure que l’utilisation d’une tablette entraîne une plus grande inclinaison du cou comparé à un ordinateur portable ou un ordinateur de bureau.
     
  2. Il convient d’adopter un angle d’inclinaison de 45º convenant à la majorité des utilisateurs d’écran, d’après l’enquête menée par Albin & McLoone (2007). Un angle plus important rend plus difficile la frappe sur écran et un angle moins important se traduit par un inconfort au niveau de la lecture sur écran. Incliner la tablette est favorable à la position du cou car cela permet de réduire la réflexion cervicale.
     
  3. Dans la mesure où vous devez rédiger des textes volumineux sur tablette, il convient d’utiliser un clavier et une souris séparés. Rédiger un texte sur un écran tactile entraîne selon Gwanseob Shin et Xinhui Zhu (2011) une augmentation importante de sensation d’inconfort au niveau des épaules, du cou et des doigts. Ils ont par ailleurs découvert au cours de leur étude une augmentation de la tension des muscles au niveau des épaules et du cou, notamment en soulevant les bras lors de la frappe ou du travail de pointage avec la souris lorsque le clavier et la souris ne sont pas séparés de la tablette.

Conséquences sur les performances
La tablette est particulièrement adaptée lors de déplacements, pour vérifier rapidement une information ou naviguer sur internet. Cet appareil ingénieux est beaucoup moins adapté à la rédaction de textes volumineux ou nombreux. Rédiger un texte sur tablette prend davantage de temps que sur un clavier classique (Chaparro 2010).

Les utilisateurs dans le cadre de l’étude Chaparro n’avaient pas une grande expérience de frappe sur tablette et auraient été sans doute plus efficaces en étant davantage entraînés. Et pourtant, il n’est pas plausible qu’avec une tablette on puisse taper un texte plus rapidement qu’avec un clavier classique en raison du manque de feedback tactile et auditif normalement perçu lors de la frappe et jouant un rôle important. Une tablette ne fournit en effet aucune forme de feedback lors de la frappe. Or, le risque de fautes est plus important sans feedback perceptible lors de la frappe (Feuerstein, 1997; Yoshitake, 1995).

Ce dont les utilisateurs de tablette doivent aussi tenir compte est qu’une tablette ne convient pas aux applications ou fichiers nécessitant un grand écran par exemple des grands fichiers Excel.






Guide sélection d’accessoires
Chaque employé utilise une tablette pour des raisons et objectifs très différents. Tandis que les uns l’emploient pour obtenir des informations, les autres l’emploient pour y rédiger des rapports et compte-rendus entiers. Le guide de sélection ci-dessous permet de sélectionner les accessoires les mieux adaptés au profil spécifique de l’employé et votre utilisation personnelle.
keuzehulp tablet
Conclusion
En fait, la tablette a été conçue pour consulter rapidement un fichier, visionner des petits films et pour surfer sur le web. Maintenant qu’elle s’est démocratisée dans la sphère professionnelle, elle est aussi utilisée de manière plus intensive pour le travail. Mais il faut savoir qu’une tablette sans accessoires ne répond pas aux critères fixés par la législation ni aux normes qui régissent le travail sur écran et le poste de travail informatique. Tant que la tablette ne sert qu’à la consultation rapide et à un travail limité de frappe et de pointage avec la souris, un support tablette est suffisant. Mais pour travailler de manière plus saine et confortable sur tablette, il faut au moins disposer d’un rehausseur tablette et d’un clavier séparé ce qui permet de travailler de manière saine lors de déplacements, entre deux réunions sans devoir recourir à l’ordinateur portable. Pour les travaux journaliers prenant plus de deux heures, l’utilisation de tablette est déconseillée. Mieux vaut alors s’équiper d’un ordinateur portable et d’accessoires ergonomiques.

Télécharger en tant que PDF
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Déjà enregistré?
Courriel / Nom d'utilisateur
Mot de passe
Je n’ai pas encore de compte?
Enregistrer
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Prénom
Insertion
Nom de famille
Courriel
Mot de passe
Please enter your email address and you will receive a new password within a few moments
Courriel

Plus d'informations

Nom *
Entreprise
Code postal
Téléphone
Courriel *
Message *
Les champs marqués de (*) doivent être remplis obligatoirement
view catalog onlineConsulter le catalogue en ligne download pdf catalogTélécharger le catalogue