Choisissez votre région

Télétravail – Où en sommes-nous maintenant ?

10 faits sur le travail à domicile en France ?
Le travail à domicile n'est pas un phénomène nouveau. En France, de plus en plus d’employés travaillent à domicile, au moins une partie de la semaine. En 2019, 16.9% des employés travaillaient à domicile alors que les cadres du secteur privé étaient 30% (selon une étude de Malakoff Humanis parue en 2020). Une autre étude de Malakoff Humanis montre entre 2018 et 2019 une augmentation de 700.000 télétravailleurs dans le secteur privé. 

Cependant, l'appel lancé par le gouvernement en mars dernier pour que le travail se fasse autant que possible à domicile a conduit des millions d'employés à ne plus faire que du télétravail et ce, du jour au lendemain. Pour certains, ce fut un phénomène nouveau, pour d'autres, une intensification (considérable) du travail à domicile. Le télétravail intensif n'a pas seulement eu un effet sur le lieu de travail, mais aussi sur ses conditions. Parce que, par exemple, les employés ne disposaient pas d'un poste de travail adapté à domicile ou parce que la fermeture des écoles et du crèches signifiait que la garde des (petits) enfants devrait se faire en même temps et au même endroit que le travail, bouleversant ainsi l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. 

En y regardant de plus près, une étude parue dans le journal France Soir du 7 avril 2020 montrait que 53 % de la population active travaillaient à domicile. En septembre, selon un sondage Yougov réalisé au mois d’aout, ils n’étaient plus que 15 % des français (actifs et non actifs) qui pratiquaient encore le télétravail contre 27% pendant le confinement. Qu'en ressort-il ? 
1. Le clivage Paris/province est flagrant 

Le clivage Paris/province est flagrant : si l’Ile de France est très "pratiquante", les autres régions le sont beaucoup moins. On constate un écart de 1 à 2 entre "Paris" et les régions (43% vs 19%). Certaines semblent totalement sinistrées en termes de télétravail. C’est le cas notamment de la région Normandie où seulement 11% des actifs sont en télétravail, soit quatre fois moins qu’en région parisienne.
2. Un travail à distance imprévu
Pour beaucoup des télétravailleurs du confinement, c’était une première, imprévue. Selon #Montravailadistance, Jenparle !, 95 % des télétravailleurs se sont installés dans leur résidence principale dont une bonne moitié dans un espace dédié. Mais ils étaient encore un peu plus de 40 % sans espace dédié… Et selon les cas, le télétravailleur était seul (46 %), à deux (40 %), voire toute une famille, créant des partages d’espace inhabituels. 
 
Ainsi, la qualité de vie en télétravail a beaucoup dépendu du type de résidence et de ses dimensions, du nombre de personnes en télétravail, de l’équipement existant, d’avoir un ordinateur d’entreprise (75 %) ou personnel (24 %), individuel ou à partager, et de la connexion… 
3. Un télétravail non préparé
Toujours d’après l’enquête #Montravailadistance, Jenparle !, seulement 21 % des entreprises y étaient bien préparées, mais la moitié (51 %) s’y sont adaptées facilement. Seules 20 % s’y sont mises difficilement et 7 % ne s’y sont pas adaptées. 
 
En conséquence, l’accompagnement a manqué à la mise en place du travail à distance, 54 % des répondants à l’enquête Malakoff Humanis ont manqué d’accompagnement, telles qu’une formation, une sensibilisation aux risques du télétravail. Et même 2/3 des nouveaux venus au télétravail (68 %) ont rencontré des difficultés (43 % pas d’espace adapté, 48 % des difficultés techniques). Le manque de formation est plus fort encore dans les réponses faites à #Montravailadistance, Jenparle !, 83 % des répondants disent ne pas avoir bénéficié d’(in)formation. 
 
Il faut dire que beaucoup d’entreprises n’avaient pas encore négocié l’implantation du télétravail avec les employés et quand un accord avait été conclu, beaucoup de salariés n’en avaient pas (ou peu) eu connaissance, comme le révèle l’enquête #Montravailadistance, Jenparle !. 
4. Des bénéfices et des inconvénients
Les bénéfices tiennent pour tous dans le gain réalisé sur les temps de déplacement et la pollution. Selon Odoxa, 2/3 des télétravailleurs y ont aussi trouvé une souplesse et un meilleur équilibre vie privée-vie professionnelle et gestion du temps. Au niveau travail, nombre de répondants (30 à 40 %) à ces enquêtes ont apprécié l’autonomie, la responsabilité, leur meilleure possibilité de concentration (pas d’open space, pas de réunionnite), d’efficacité et de créativité. 
 
Les inconvénients existent aussi. Vient en tête l’isolement ressenti, l’éloignement des collègues, d’autant plus que le télétravail était à temps plein : 73 % selon Odoxa, 50 % selon #Montravailadistance, Jenparle !. Malakoff Humanis et #Montravailadistance, Jenparle ! insistent aussi sur l’impact sur la charge de travail voire le temps travaillé, les difficultés de se déconnecter, la difficulté de mener le télétravail en même temps que s’occuper des enfants, créant pour certains une dégradation de la santé psychologique, voire des tensions avec l’entourage familial. 
5. La perception du télétravail en France
A la sortie du 1er confinement, la perception que les français avaient du télétravail était en amélioration par rapport au ressenti du mois d’avril : ils lui accordaient la note de 7,3 sur 10, contre 6,9 précédemment. Ils en appréciaient tout particulièrement la souplesse et la flexibilité pour gérer le travail (80 %), ainsi qu’une plus grande autonomie et davantage de responsabilisations (44 %). Les bénéfices perçus portaient notamment sur la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle (42 %).

Selon le sondage réalisé par Odoxa les 19 et 20 mai 2020, les français tiraient un bilan très positif du télétravail et près de 9 salariés sur 10 en travail à la maison jugeaient que le télétravail s’était bien passé. (8) mais tout n’est pas parfait car si le télétravail a été permis par les moyens modernes de communication, seuls 48% des français et 46% des télétravailleurs estiment que leur entreprise était suffisamment équipée pour le télétravail. 
6. L’impact psychologique du télétravail 
Pas mal d’enquêtes ont été réalisées fin avril/début mai 2020 sur le ressenti psychologique des télétravailleurs. Celle réalisée par le Cabinet Empreinte Humaine a montré que 44% des salariés se trouvaient en situation de détresse psychologique et 25% en risque de dépression nécessitant un traitement médical.  
 
L’enquête montre aussi que les femmes ont été plus impactées que les hommes puisqu’elles sont 22% à avoir connu une détresse élevée contre 14% d’hommes. En cause : les femmes qui ont l’habitude de gérer leur univers professionnel mais aussi personnel font plus de concessions et de sacrifices que les hommes en période de télétravail imposé et cela a forcément eu un impact sur le niveau de stress.
7. L’Impact du télétravail sur la santé physique
Toujours selon une étude réalisée par Malakoff Humanis, 27% des sondés estimaient que le télétravail tel qu’ils l’ont vécu ces dernières semaines a eu un impact négatif sur leur santé physique. Alors qu’on ne dénombrait que 8 % de salariés s’étant vu prescrire un arrêt maladie durant la première quinzaine de mars, cette part monte à 12 % en avril. Toutefois, 26 % de ces arrêts sont liés au Covid-19. Le nombre de personnes ayant renoncé à un arrêt de travail (18 %) est quasi stable comparé au même mois de l’année précédente. Parmi ces derniers, 21 % l’ont fait parce que leur état de santé ne les empêchait pas de télétravailler.

Plus inquiétant, 34 % des sondés en avril ont renoncé à au moins un soin durant le confinement, dont 10 % concernent des hospitalisations. Si 41 % portent sur des soins dentaires, 27 % concernent un suivi médical régulier pouvant générer des complications à terme, notamment dans le cadre de maladies chroniques.
8. Concentration et productivité, 9. Absentéisme & 10. Équilibre entre vie professionnelle et vie privée 
8. Concentration
Une étude réalisée par les chercheurs de la Harvard Business School et de l’Université de New York démontre que les salariés en télétravail consacrent 48,5 minutes de plus par jour à leur travail soit 4 heures de plus par semaine. 
 
Beaucoup d’entreprises dont la culture était hostile au télétravail ont pu continuer à fonctionner tout à fait normalement pendant le confinement. Cette prise de conscience a changé en profondeur la perception que de nombreux managers avaient du télétravail. 
Bien que le télétravail ne soit adapté ni à tous les métiers, ni à tous les profils, et que certains y soient complètement réfractaires, les personnes qui le pratiquent sont globalement plus performantes. Avec la crise de la Covid-19, cette contrainte est peut-être devenue une opportunité pour les entreprises qui réalisent le potentiel de création de valeur du télétravail. 
 
Après avoir été forcées de l’expérimenter par des circonstances qu’elles ont subies, de nombreuse start-up, mais aussi de grands groupes comme Accenture ou PSA, ont choisi de pérenniser le télétravail sous des formes diverses.

9. Absentéisme 
Une étude récente menée par BVA pour Workplace Options confirme les bienfaits du télétravail, dans sa pratique la plus flexible. Les salariés qui recourent au télétravail occasionnellement présenteraient un taux d’absentéisme de 1,2% soit trois fois moins que la moyenne des salariés qui se situe à 3,9%. Le télétravail pourrait même être un remède pour prévenir le risque de désinsertion professionnelle en cas d’arrêt maladie de longue durée.13 

10. Équilibre entre vie professionnelle et vie privée 
Afin de maîtriser les troubles psychologiques, il est important de se pencher sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Surtout lorsqu'il n'y a pas de frontières claires entre le lieu de travail et l'environnement privé. Travailler là où les enfants jouent ou jouer avec les enfants là où se trouve votre lieu de travail entraîne un flou dans votre environnement mental et physique. Par exemple, d’après une étude commandée par Targus  et réalisée par One Poll 40 % des personnes interrogées trouvent insuffisant l’équilibre entre le travail et la vie privée. Il doit rester possible de se déconnecter lorsque la journée est terminée et de se concentrer pleinement sur l'environnement privé. 
Rétrospective : une année de Corona
Qu'avons-nous accompli en matière de conditions de travail ?  
 
Si l’on évoque les conditions de travail, les changements rencontrés peuvent être divisés en quatre phases qui ont commencé avec le premier confinement en 2020. En France, nous entrons à peine dans la troisième phase, celle qui concerne les équipements ergonomiques lorsque l'on travaille à domicile. 
 
1. Tout d'abord, nos systèmes technologiques devaient être adaptés pour permettre de travailler à domicile ; 
2. Ensuite, les employés devaient trouver ou créer un endroit approprié à la maison pour pouvoir travailler au calme (si tant est qu'il y en ait un) ; 
3. Nous devons maintenant nous assurer que nous pouvons travailler chez nous de manière saine, sans tous les problèmes mentaux et physiques que cela implique ; 
4. On ne sait pas encore quand cette phase commencera, mais nous devrons réfléchir à un futur modèle dans lequel les avantages et les inconvénients du travail à domicile seront pris en compte. Quel est le mélange idéal entre la maison et le bureau ? 
 
La première phase montre également qu'il y a un changement dans la façon de penser des entreprises et des dirigeants. De nombreux emplois, qui avant la pandémie étaient considérés comme inadaptés au travail à domicile, peuvent maintenant se faire à distance. En raison de ces changements dans le monde du travail, le nombre d’employés désirant bénéficier à l'avenir du travail à domicile a également augmenté.  


  
Cependant, le télétravail a considérablement modifié nos conditions de travail, aussi bien du point de vue physique que psychologique. Les employés sont plus souvent assis et le manque d'outils appropriés, quand ils travaillent à la maison, entraîne régulièrement des douleurs physiques. II faut également prendre en compte le fait que de nombreux employeurs attendent de leurs employés qu'ils puissent mieux se concentrer lorsqu'ils travaillent à domicile ; et ce, bien que cela ne soit pas toujours évident, par exemple à cause d’un manque de place ou si les enfants sont aussi à la maison. Les employés et les employeurs doivent aussi relever des défis lorsqu'il s'agit de collaborer de manière créative à des projets ; beaucoup d'entre eux considèrent que cela reste encore très difficile.  
  
Cette nouvelle réalité mentale et physique du travail à domicile accroît la nécessité d'un soutien approprié que les employeurs doivent apporter à leurs salariés. Par-delà ces défis, le travail à domicile présente également de nombreux aspects positifs, tant pour les employés que pour les employeurs. Les recherches montrent que la productivité, le gain de temps et la satisfaction professionnelle peuvent augmenter lorsque les salariés ont la possibilité de télétravailler sans être exposés à plus de stress. Dans l'absolu, cela se traduit par des employés plus motivés, un travail plus productif et donc plus de profits pour l’entreprise.  
  
Il est donc maintenant important de veiller à ce que les employés puissent travailler à domicile de manière saine et productive tout en évitant les problèmes mentaux et physiques qui peuvent en résulter. Ce défi peut être résolu en respectant des pauses régulières et du coaching, mais aussi en soulageant notre corps grâce à des outils ergonomiques. 
 
Sources
  1. https://blog.hubspot.fr/marketing/chiffres-teletravail#:~:text=des outils numériques.-,Une pratique en augmentation : 700 000 télétravailleurs supplémentaires de 2018,dans le secteur privé uniquement.
  2. https://www.francesoir.fr/societe-emploi/teletravail-chomage-larret-ou-actif-quelle-est-la-situation-des-francais-pendant-le
  3. https://www.letelegramme.fr/france/teletravail-pourquoi-ca-freine-03-09-2020-12608931.php
  4. https://www.insee.fr/fr/statistiques/4801229#:~:text=Les personnes en emploi ont,34 % (figure 2a)
  5. https://www.clesdusocial.com/comment-le-teletravail-a-t-il-ete-vecu-pendant-le-confinement-coronavirus-covid-19
  6. https://www.lefigaro.fr/societes/l-engouement-pour-le-teletravail-progresse-20200624
  7. http://www.odoxa.fr/sondage/teletravail-francais-tirent-premier-bilan-tres-positif-malgre-problemes-dequipements-craintes-vie-personnelle/
  8. https://empreintehumaine.com/sondage-empreinte-humaine-et-opinion-way-sur-letat-psychologique-des-salaries-francais-apres-5-a-6-semaines-de-confinement-infographie-barometre-t2/
  9. https://www.clesdusocial.com/comment-le-teletravail-a-t-il-ete-vecu-pendant-le-confinement-coronavirus-covid-19
  10. https://www.lefigaro.fr/decideurs/management/teletravail-les-salaries-a-distance-travaillent-en-moyenne-48-minutes-de-plus-par-jour-20201014
  11. https://theconversation.com/pourquoi-travaille-t-on-plus-et-mieux-en-teletravail-148131#:~:text=Ce lieu aménagé selon les,la réalisation de ses missions.
  12. https://www.gerep.fr/2020/01/09/le-teletravail-contre-labsenteisme/



Peut-être aussi intéressant?

Support pour ordinateur portable : indispensable pour créer un poste de travail ergonomique

Un poste de travail ergonomique augmente le confort et la productivité des travailleurs sur écran. 
Lire la suite

La distanciation sociale : nouvelle norme au bureau ?

Dans le monde entier, on parle de l’avant et l’après Coronavirus. Pour l’instant, les experts s'accordent à dire que la vie ne sera plus la même.
Lire la suite

10 conseils de productivité pour les travailleurs à domicile

Pour pouvoir travailler à la maison et être au moins aussi productif qu'au bureau, vous devrez remplir un certain nombre de conditions préalables. Vous trouverez ci-dessous 10 conseils pour travailler confortablement et de manière productive à la maison.
Lire la suite

Evoluent D: La nouvelle et élégante souris verticale

Souffrez-vous d’avant-bras raides, de poignets sensibles et/ou de muscles tendus après avoir travaillé toute une journée à l’ordinateur ? Dans ce cas, il est possible que votre souris ne soit pas la bonne souris pour vous.
Lire la suite

Plastique : ou comment un produit fonctionnel est devenu un problème mondial

Ensemble, il y a encore beaucoup à faire pour réduire nos déchets en plastique. Maintenant, nous n’avons plus d’excuse. Nous apportons notre petite contribution au travers de notre gamme CIRCULAR.
Lire la suite
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Déjà enregistré?
Courriel / Nom d'utilisateur
Mot de passe
Je n’ai pas encore de compte?
Enregistrer
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Prénom
Insertion
Nom de famille
Courriel
Mot de passe
Please enter your email address and you will receive a new password within a few moments
Courriel
Plus d'informations
Nom *
Entreprise
Code postal
Téléphone
Courriel *
Message *
Les champs marqués de (*) doivent être remplis obligatoirement
view catalog onlineConsulter le catalogue en ligne download pdf catalogTélécharger le catalogue