Choisissez votre région

Livre Blanc : Comment sélectionner la souris la mieux adaptée ?

L’accessoire le plus utilisé pour travailler sur ordinateur fixe ou portable est toujours la souris. Surtout dans un contexte de travail, la souris est beaucoup utilisée et constitue souvent un élément standard du poste de travail informatique. Plusieurs études le confirment, telle que l’étude réalisée par The Atlantic en 2014 auprès de près de 300 personnes, dont plus des trois quarts se sont servis d’une souris externe la semaine précédente.
Télécharger en tant que PDF Introduction
Puisque l’utilisateur s’en sert très fréquemment, la souris doit être bien adaptée afin d’assurer un travail sain et confortable sur un ordinateur fixe ou portable. Plusieurs types de souris sont commercialisés sur le marché dont la plupart sont aussi des souris responsables d’un point de vue ergonomique (autrement dit, des souris non classiques) : en allant de souris verticales, souris à précision et souris centrales jusqu’au stylo graphique. Mais comment sélectionner la souris la mieux adaptée à sa propre utilisation ?

Ce livre blanc explique les effets des souris ergonomiques sur la santé et les performances. Le premier chapitre reprend la législation européenne, puis sont expliqués progressivement
les effets sur la santé, l’alternative à la souris d’ordinateur et les effets sur les performances. Enfin, nous vous proposons un guide de sélection pratique qui vous aidera à faire le bon choix d’une souris ergonomique, répondant le mieux à vos attentes et à votre profil d’utilisation.

Que dit la législation européenne sur ce point ?
Selon la législation européenne, l’écran doit être distinct du clavier. Pour les ordinateurs fixes, tels un ordinateur fixe ou le client léger, l’écran et le clavier sont déjà naturellement séparés.

Contrairement à un ordinateur portable dont l’écran et le clavier forment un ensemble. La législation préconise d’équiper l’ordinateur portable d’un clavier et de placer l’ordinateur
sur un support. Puisque la souris est intégrée à l’ordinateur, celle-ci se retrouve entre l’écran et le clavier ce qui n’est pas pratique. La législation préconise donc l’usage d’une souris externe, une démarche logique qui améliore les conditions de travail de l’utilisateur en lui assurant confort et efficacité.

Effets sur la santé
Une utilisation prolongée de la souris peut entraîner des douleurs et désagréments au niveau des épaules, de l’avantbras et des mains (Chang et al., 2007; Andersen et al., 2008). Une souris ergonomique est en mesure de contrer en partie ces effets négatifs et procure plus de confort de travail.

Tension au niveau des mains, du poignet et de l’avant bras
Une souris ‘classique’ ou standard entraîne une position défavorable de la main, du poignet et de l’avant-bras. En effet, le corps subit trois tensions supplémentaires :

1. Pronation
Il est question de pronation de l’avant- bras lorsque la paume de la main est tournée vers l’intérieur depuis sa position initiale
pronation of the forearm
Pendant ce mouvement, les os et les muscles attenants se croisent au niveau de l’avant-bras comme le montre le schéma ci-dessous entraînant une tension musculaire plus importante.

armbelasting

2. Extension du poignet
Le poignet se retrouve courbé vers l’arrière du fait de la hauteur normale de la souris, ce phénomène est appelé extension du poignet. En outre, l’utilisateur doit soulever le doigt pour cliquer ce qui accroît la tension sur toute la zone du poignet.


3. Déviation ulnaire et radiale
En utilisant une souris classique, la position de la main et du poignet la plus fréquente est ce que l’on appelle la déviation ulnaire. Autrement dit, la main est courbée en direction du
pouce, comme le démontre le schéma ci-dessous. Dans le déplacement latéral en direction du pouce, la déviation radiale, l’agilité de l’utilisateur est très limitée. C’est pourquoi la main est le plus souvent inclinée vers la droite, la déviation ulnaire. Cette position entraîne des mouvements forcés du poignet et génère à terme, une tension accrue au niveau du poignet.
ulnaire deviatie


Types de souris ergonomiques
Il existe plusieurs sortes de souris ergonomiques améliorant le confort d’utilisation de la souris. Tous les types de souris représentés ci-dessous réduisent plus ou moins la pronation, l’extension du poignet et la déviation ulnaire. Nous nous penchons sur trois types de souris.

Souris au positionnement central : souris barre de défilement et pavé tactile

L’avantage des souris dont la position est centrale est que celleci se trouve droit devant l’utilisateur, à savoir entre ce dernier et le clavier. Cette situation génère moins de tension musculaire au niveau des épaules qu’avec une souris classique qui se positionne à côté du clavier. Du fait de sa position centrale, la souris centrale n’oblige pas l’épaule à se tourner vers l’extérieur (Lin et al., 2014).

En outre, l’activité musculaire de l’avant-bras est moindre qu’avec une souris normale (Lin et al., 2014). Il y a deux raisons à cela. Tout d’abord, le poignet est plus incliné vers l’arrière avec une souris classique auquel cas il est question d’extension du poignet. Par ailleurs, les doigts sont pour la plupart tendus ce qui oblige l’utilisateur à cliquer à partir de cette position. Une souris centrale ne contraint pas l’utilisateur dans ce type de positions ce qui génère une moindre tension musculaire.

Stylo graphique et autres souris à tenue de précision

Plusieurs types de souris peuvent être tenus à la manière d’un stylo graphique autrement dit avec le bout des doigts. De ce fait, les doigts sont souvent plus courbés et le poignet est justement moins incliné vers l’arrière comme le montre le schéma ci-dessous.

La souris de type stylo et les souris à tenue de précision ont de ce fait grosso modo les mêmes avantages que les souris à position centrale. L’utilisation d’une souris de précision peut également générer moins de tension musculaire dans l’avant-bras et de ce fait, une moindre extension du poignet (Kotani & Horii, 2003; Ulmann et al., 2003). Aucune différence de tension musculaire à constater au niveau des muscles des épaules. Ce type de souris est souvent placé à côté du clavier comme c’est le cas pour une souris classique (Müller et al., 2010; Kotani & Horii, 2003).

Souris verticales
Les souris verticales de type “poignée de main” ou joystick se tiennent à la façon d’une poignée de main, comme l’illustre le schéma ci-après. Cette position du poignet le contraint moins à s’incliner vers le côté et l’avant-bras est moins contraint à se tourner vers l’intérieur. Autrement dit : l’utilisation de la souris verticale entraîne une moindre déviation ulnaire et pronation du poignet (Schmid et al., 2015). L’activité musculaire de l’avant-bras est moindre qu’avec une souris classique (Quemelo & Vieira, 2013).


D’une étude, il ressort que l’utilisation d’une souris verticale de type joystick permet une récupération plus rapide de l’avant-bras, du poignet et réduit les douleurs de la main (Aarås et al., 2001). On ne sait pas encore si toutes les souris verticales ont le même effet.

Positionnement de la souris
La postion du corps n’est pas seulement influencée par la forme de la souris et la manière de la commander mais également par la position de cette même souris.

La partie numérique élargit les claviers de taille classique alors que la majorité des utilisateurs ne l’utilise pas ou (quasiment) jamais. La largeur du clavier fait que la souris ne peut pas être positionnée droit devant l’épaule de l’utilisateur ce qui est défavorable pour la position de travail. Les claviers compacts, sans partie numérique, réduisent justement la distance pour atteindre la souris diminuant ainsi la tension exercée sur l’épaule et l’avant-bras de l’utilisateur. L’utilisation d’un clavier compact favorise ainsi une position correcte du corps.

Alternative à l’utilisation d’une souris
Se servir de la souris n’est pas toujours le moyen le plus efficace pour effectuer des tâches sur ordinateur. En effet, certaines tâches peuvent être effectuées en moyenne 30% plus rapidement à l’aide de touches rapides (Lane et al., 2005 / Tak, 2007). On indique par ailleurs que l’usage de touches rapides améliore le confort au travail et que la forme des utilisateurs en fin de journée peut être meilleure s’ils se servent davantage de touches rapides (Blok et al., 2008). Les touches rapides sont une bonne solution pour réduire l’utilisation structurelle de la souris et rendre le travail plus rapide et efficace.

Une étude fait ressortir que l’utilisateur moyen se sert de la souris dans près de la moitié du temps alors que celleci se trouve à l’arrière de l’ordinateur, dans 53% des cas pour être précis (IJmker et al., 2011). Réduire de moitié l’utilisation de la souris permet un gain de temps de 20 min. par jour. L’utilisation de la souris sera toujours nécessaire car beaucoup de nouvelles applications modernes ne disposent pas ou disposent de peu de touches rapides.

Effets sur les performances
Il ressort d’une étude qu’une souris intégrée à l’ordinateur portable entraîne une nette amélioration des performances (Sommerich et al., 2002). Voir aussi notre livre blanc intitulé ‘Travailler confortablement avec un ordinateur portable’. Remplacer une souris classique par un modèle ergonomique permet d’augmenter considérablement le confort. Parallèlement, cela réduit vraiment les performances. En effet, même si une souris ergonomique rend les conditions de travail souvent plus saines, elle permet d’être (un peu) moins rapide qu’avec une souris classique.

Scott Mackenzie de l’Université de York au Canada a clairement démontré la plus grande lenteur de travail avec souris ergonomiques. A ce titre, il a demandé à plusieurs personnes d’effectuer le même type de tâches un grand nombre de fois. Il a constaté que ces mêmes personnes devenaient de plus en plus rapides avec le pavé tactile et la souris joystick. Mais comme le montre le graphique ci-dessous, la rapidité était la plus élevée avec une souris classique, suivi du pavé tactile et du joystick (MacKenzie et al., 2001).


Effets sur la performance des souris ergonomiques

Les souris ergonomiques sont donc un peu moins rapides que les souris classiques. Pour ce qui est des effets sur la performance, cela dépend en définitive du type de souris.

Souris au positionnement central : souris barre de défilement et pavé tactile
En accord avec l’étude précédemment citée de Mackenzie, plusieurs études ont démontré qu’un pavé tactile est nettement plus lent qu’une souris classique. En fonction des tâches à effectuer, un pavé tactile nécessite au minimum 25% de temps supplémentaire (Hertzum & Hornbaek, 2010; Lee & Su, 2008). Cela s’explique par le fait que le pavé tactile ne permet pas d’atteindre son but en un seul mouvement. Cela est également valable pour la souris centrale avec barre de défilement et la souris à boule de commande.

Stylo graphique et autres souris de précision
Pour effectuer des tâches avec souris, il faut savoir qu’un stylo graphique est plus lent qu’une souris classique (Müller et al., 2010). En revanche, pour les tâches nécessitant une grande précision comme le traitement de photos, un stylo graphique sera alors plus efficace qu’une souris classique (Chen et al., 2011). L’apprentissage du stylo et de la tablette est si rapide qu’après une journée d’entraînement, la performance est comparable à celle effectuée avec une souris classique (Kotani & Horii, 2003). Une réserve doit être émise à cet égard, à savoir que l’étude ne porte que sur des actions souris. Cela ne correspond évidemment pas à la réalité quotidienne de l’utilisation de l’ordinateur montrant au contraire une alternance permanente d’actions entre le clavier et la souris. Prendre en main le stylo prend plus de temps qu’attraper la souris.

Souris verticales
La souris en forme de poignée de main, autrement dit : une souris verticale est 10 à 19% plus lente qu’une souris classique (Quemelo & Ramos Vieira, 2013; Scarlett et al., 2005). Mais la souris verticale est nettement plus rapide que la souris joystick (Scarlett et al., 2005).
Télécharger en tant que PDF
Interested in what you just have read?

Informations sur la souris Evoluent

La souris d’ordinateur, elle peut paraître un élément insignifiant de notre poste de travail très confortable. Rien n’est moins vrai même s’il s’agit de la plus petite souris.
Lire la suite

La sensation Mousetrapper

Nos mains sont les outils les plus polyvalents à notre disposition. L’association formidable de nerfs, de muscles et de 27 os par main permet d’exécuter presque tous les mouvements et préhensions conçues par le cerveau. Mais utilisons-nous nos mains de façon optimale lorsque nous travaillons sur notre ordinateur?
Lire la suite

16 conseils pour réaliser un poste de travail idéal

Un poste de travail ergonomique améliore le confort et la productivité des utilisateurs d’écran informatique. Quelques petites adaptations vous permettront de réaliser le poste de travail idéal.
Lire la suite
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Déjà enregistré?
Courriel / Nom d'utilisateur
Mot de passe
Je n’ai pas encore de compte?
Enregistrer
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Prénom
Insertion
Nom de famille
Courriel
Mot de passe
Please enter your email address and you will receive a new password within a few moments
Courriel

Plus d'informations

Nom *
Entreprise
Code postal
Téléphone
Courriel *
Message *
Les champs marqués de (*) doivent être remplis obligatoirement
view catalog onlineConsulter le catalogue en ligne download pdf catalogTélécharger le catalogue